Comment coudre ses maillots de bain ?

Breaking news : Coudre un maillot de bain, ce n'est vraiment pas très différent - ni plus compliqué - que de coudre sa lingerie. Et vous pouvez même utiliser la plupart des patrons de lingerie que vous avez déjà, du moment que la forme vous plaît et que le patron est fait pour un taux d'élasticité similaire aux tissus pour maillots de bain. Et si votre patron est fait pour un jersey... C'est très certainement le cas !  En revanche, les tissus et les fournitures que vous allez utiliser ne sont pas les mêmes, et il y a quelques techniques à adapter. Pas de panique, je vous explique tout.

Donc, vous pouvez utiliser la plupart de vos patrons de lingerie pour faire des maillots de bains, à partir du moment où le modèle vous plaît. Cependant, on ne va pas utiliser les mêmes tissus, les mêmes élastiques, et certaines techniques devront être modifiées, car : 

 

  • Un maillot de bain doit être opaque, sec comme mouillé. Sauf si c'est un choix conscient d'avoir un maillot transparent, vous faites bien ce que vous voulez :-)
  • Le tissu ET les élastiques doivent résister au sel, au chlore, aux variations de températures (eau froide, bronzette, jacuzzi... ) et au soleil ( parce que si tu as déjà oublié ton T-shirt noir plusieurs jours sur la corde à linge en plein été, toi-même tu sais de quoi je parle ) 
  • Le tissu doit absorber l'eau facilement... Mais ne pas la retenir.  On ne se baigne pas en tissu imperméable. Ni en serviette-éponge.
  • Et donc, le tissu doit sécher rapidement parce qu'enfiler un maillot encore humide de la veille, c'est franchement désagréable, et pas vraiment hygiénique. Un maillot, c'est souvent mouillé avec de l'eau pas toujours propre ( je veux dire, l'eau de mer ça à plein de vertus, les piscines sont certes chlorées, mais en été, tout ça c'est des gros bouillons de culture)  et c'est souvent exposé à la chaleur. Et vous savez ce qui adore l'humidité et la chaleur ? Les bactéries et les champignons. Non merci. 
  • Également, et on n'y pense pas forcément : le tissu doit pouvoir supporter d'être mouillé sans perdre de sa forme... 

Les tissus

Les tissus extérieurs

Vous trouverez dans certaines boutiques des rayons "tissus pour maillots de bain" , mais pas toujours. Mais ne désespérez pas si vous n'en trouvez pas. Les tissus pour maillots de bain, ce n'est rien d'autre que du lycra ! 

Le lycra, c'est en fait le nom commercial, et pas le nom d'un tissu  - comme si je vous disais d'aller acheter du colgate au lieu de dentifrice -  Mais comme c'est l'appellation la plus couramment utilisée on va pas chipoter. Donc, du tissu pour maillots de bain, c'est une tissu en maille avec une proportion élevée d'élasthanne - donc de lycra - et d'autres fibres, souvent du polyamide. On le trouve également sous le terme de "spandex" ou "spandex knit". Le lycra a des propriétés qui en font un tissu de choix pour les maillots de bain : il se froisse peu, il ne s'effiloche pas, il est très extensible donc il colle au corps sans entraver les mouvements ; il a également une très bonne résistance aux moisissures et aux bactéries et il sèche rapidement.  Il en existe de l'uni - mat ou brillant - ou bien de l'imprimé. Il en existe dans différentes qualités et différents poids. Plus le poids est élevé, plus le tissu sera épais, couvrant, opaque. Mais aussi plus difficile à coudre par endroits à cause des sur-épaisseurs. Vous en trouverez facilement dans les rayons "danse / spectacle" des magasins de tissus. La principale différence entre les tissus en lycra "classiques" et les tissus étiquetés comme "tissus pour maillots de bains" est que les derniers sont supposés (et je dis bien supposés...) avoir été testés pour résister très bien au soleil / chlore / sel / etc ; ils sont également, la plupart du temps, plus opaques. 

Pour bien choisir son lycra : 

  • Dans le magasin, passez votre main sous le tissu : si vous pouvez la voir à travers, passez votre chemin. Une fois mouillé et même doublé, vous ne cacherez pas grand-chose...
  • Vérifiez que l'élasticité court dans les deux sens ; 
  • Vous pourrez également trouver dans certains magasins des lycras façonnés, à reliefs, lamés, à paillettes...  Pour le bain, évitez les pailletés / lamés : c'est très joli, mais ça ne résiste pas très bien au lavage, et donc encore moins au sel et au chlore !

Il existe également d'autres types de tissus non extensibles , comme les tissus pour shorts de bains. J'en ai toujours trouvé vendu appelés tels quels, ou tissu pour "boardshorts" . Je suis sûre que ce n'est pas leur appellation officielle, mais je vous avoue de pas m'être intéressée au sujet d'assez près. 

Les tissus de doublure

 Ne négligez pas la doublure sur un maillot de bain, même si elle peut sembler accessoire :

  • Elle permet au maillot d'être VRAIMENT opaque une fois mouillé. Et sur les tissus de couleurs claires, c'est quasiment toujours indispensable. 
  • Selon le tissu utilisé, elle va apporter plus de maintien et de confort. 
  • Et on se sent plus "en sécurité" dans un maillot de bain doublé. 

Si votre tissu est vraiment opaque et que vous n'avez pas besoin de maintien supplémentaires, vous pouvez vous en passer, mais personnellement je double toujours au minimum l'avant du bas . Au minimum.

La mousse Claudia

C'est le tissu que l'on va utiliser principalement pour doubler les maillots. Il peut également s'apeller doublure mousse, doublure claudia. C'est un tissu très doux et mousseux, très fin, et très extensible. Il est aussi généralement peu onéreux et se trouve dans les coloris basiques : Blanc, noir, Nude clair. C'est mon favori parce qu'il n'épaissit pas trop le maillot fini, et que c'est un tissu vraiment très doux et confortable.

Quelques conseils pour la doublure :
  • Pour la mousse claudia, coupez la quelques millimètres plus petite que le tissu extérieur. Comme elle est très extensible et très fine, en la manipulant quelques secondes elle se retrouve plus large quasi immédiatement.
  • Repassez là AVANT de la couper pour remettre les mailles droites ; quand vous avez le tissu entre les mains, les mailles n'ont pas l'air d'être perpendiculaires à la lisière ; en le repassant, tout rentre dans l'ordre. Si vous coupez AVANT de repasser, votre pièce va se déformer. 
    Vous pouvez la teindre pour accorder la doublure à votre maillot de bain, mais ça n'est pas vraiment nécessaire et la teinture ne va pas forcément bien résister aux baignades multiples.  

    Le tulle stretch

    Le tulle stretch peut aussi s'utiliser pour doubler les maillots de bain, si vous n'avez pas de mousse Claudia sous la main.

    Ses avantages :

    • Vous en trouverez plus facilement que de la mousse Claudia ;
    • Il existe une foule de coloris différents ;
    • Sur les hauts de maillots de bain, ils renforcent légèrement le maintien.
    • Vous pouvez aussi l'utilisez pour faire des empiècement transparents sur le décolleté d'un maillot - ou là ou vous voulez ! 

    Ses inconvénients :

      • Plus onéreux que la mousse Claudia ;
      • Il est moins opaque que la mousse Claudia, donc à privilégier pour les tissus déjà assez opaques.
      • Un peu plus épais, ce qui peut rendre la couture des sur-épaisseurs plus délicates.
      • Les couleurs ne sont pas garanties sur la durée. Mais sur l'intérieur, est ce que c'est vraiment important ?
      • Je trouve que c'est moins confortable que la mousse Claudia, mais ça n'est pas non plus inconfortable (c'est juste que la mousse Claudia c'est très très doux )

          Les fournitures

          Les élastiques

          Malheureusement, côté élastique, le choix est très limité et pas hyper original. Le truc, c'est que les fibres élastiques des élastiques couramment utilisés en lingerie ne supportent pas très bien les variations de températures, le chlore, le sel, etc... Et si vous les utilisez pour votre maillot de bain, au bout d'un certain temps, ils vont perdre leur élasticité et personne n'a envie de perdre son bas de maillot de bain de manière inopinée. TOUS les maillots du commerce que j'ai finit par jeter, c'était à cause des élastique qui n'étaient plus du tout élastiques. 

          La laminette

          Le principal élastique qu'on utilise, c'est la laminette caoutchouc. Elle existe en différentes largeurs avoisinant les 1 cm et dans des colories plus que réduits : blanc, beige, gris, noir. Mais ça n'est pas vraiment un problème, en fait : les maillots de bains ont 99% du temps les élastique cachés à l'intérieur des coutures, donc ils peuvent être aussi moches qu'ils veulent, on s'en fout, on ne les voient pas.

          La tresse élastique

          Le deuxième élastique que vous pouvez utiliser c'est de la tresse élastique coton + latex (caoutchouc) qui existe dans des largeurs plus variées, mais pas forcément plus funky en termes de coloris. Donc là aussi, ce sont des élastiques que l'on va coudre cachées ou colletés, c'est à dire cachés à l'intéreur d'une bande de lycra repliée autour de la bordure, un peu comme du biais. Cette technique est expliquée dans le patron du haut du maillot de bain Nova.

          Les bretelles

          Généralement, les bretelles sont à coudre dans le même tissu que le maillot de bain, donc du lycra. Si ça convient bien pour les maillots pour enfants ou pour les petites poitrines, le lycra reste trop extensible, tout seul, pour supporter celles qui ont besoin de plus de maintien.  Le mieux étant de coudre de la laminette à l'intérieur des bretelles en lycra pour les renforcer. 
          Image de http://creativechicksatplay.blogspot.fr

          Les fermetures, anneaux, régleurs

          On n'utilise pas de fermetures à crochets & agrafes classiques, d'une part parce que c'est moins joli sur un maillot de bain et d'autre part parce que ce n'est pas prévu pour ça ( sel, chlore, soleil, une fois de plus !)  mais des fermetures pour maillots de bain, qu'à mon avis tout le monde connaît : ce sont des crochets avec une fleur (ou pas) en plastique, transparents ou de différentes couleurs. Il en existe dans plusieurs tailles, et vous pouvez aussi en trouver en métal traité pour ne pas rouiller. 

          Si la plupart du temps, on n'utilise pas d'anneaux et de régleurs pour les maillots de bain, rien ne vous empêche d'en utiliser si vous en avez envie. Mais là encore, évitez le métal, préférez celles en plastique. Également, les bretelles faites en lycra sont plus épaisses et plus extensibles que les bretelles de soutien-gorges, et tout ça rend l'utilisation de régleurs et d'anneaux pas très pratique. 

          Les armatures

          Si vous voulez mettre des armatures dans votre haut de maillot de bain, allez-y !
          J'ai lu qu'il était déconseillé d'utiliser des armatures métalliques dans les maillots à cause de la rouille. Mais 99% des armatures que vous acheterez sont enrobées d'émail ou de nylon ; en plus de ça, les armatures sont traitées contre la rouille (parce que vous lavez bien vos soutifs avec de l'eau, non ? ) et j'ai dépioté pas mal de maillots de bain achetés d'occas chez emmaus et je n'ai jamais vu d'armatures rouillées, et les armatures étaient toujours les mêmes que celles utilisées en lingerie. Mais si vraiment vous voulez éviter le métal, il existe également des armatures en plastique, qui sont utilisées en majorité dans les maillots de bain (et les soutien-gorges à 5€) ; je n'en ai jamais utilisées mais elles cassent à priori plus facilement que les armatures classiques (logique) . 


          Baleines & séparateurs

          Vous trouverez souvent des baleines dans les hauts de maillots style "bandeau" : elles permettent au maillot de rester "droit" et bien positionné sans l'aide de bretelles. 
          Utilisez des baleines plastique type "Rigilène" qui sont peu onéreuse, facile à couper, et que vous pouvez même coudre. Vous en trouverez dans différentes largeurs. 

          Si vous avez besoin de plus de support, utilisez des baleines métalliques recouvertes d'émail, de nylon... Elles sont plus chères, plus difficiles à couper et à finir, mais elles sont plus durables dans le temps et plus solides. Elles existent également en différentes largeurs et vous pourrez également en trouver des pré-découpées, ce qui rend la partie coupe / meulage / finition des bords infiniment plus simple, vu que c'est déjà fait ! 

            Les bonnets en mousse

              Vous pouvez utilisez des bonnets en mousse préformés à l'intérieur de vos maillots de bain, ou bien de la mousse à soutien-gorge à couper et à coudre. 
              La mousse étant plus ou moins une éponge, il est préférable de choisir une mousse ou des bonnets préformés qui sont spécialement conçus pour les maillots de bain, sinon, ils vont absorber l'eau, devenir très lourds, se déformer, faire glisser le maillot.
              Si vous n'êtes pas sûr-e, le mieux reste de tester tout ça la prochaine fois que vous prendrez la douche.

              Fil, aiguilles & points de couture

                Les fils

                  A à la machine à coudre : utilisez un fil de polyester de bonne qualité .A la surjeteuse, utilisez du fil mousse pour les boucleurs et un fil de polyester de bonne qualité pour les fils d'aiguilles. 

                   

                    Les aiguilles

                    Utilisez des aiguilles stretch ou super stretch, c'est impératif pour les maillots de bains. Si vous avez des points sautés avec les aiguilles stretch normales, passez au super-stretch.
                    Et c'est tout pour aujourd'hui ! Pour vous lancer, vous pouvez commencer par le haut de maillot de bain Monroe (et en plus il est gratuit) ou pour les plus expérimentées, le maillot de bain Nova est là.

                    Leave a comment

                    Please note, comments must be approved before they are published